Le bouchon muqueux

S’il y a un des signes qu’une future maman attend impatiemment lorsque la DPA approche, c’est la perte du bouchon muqueux. Néanmoins, cela ne veut pas systématiquement dire qu’elle accouchera dans les heures qui suivent. Alors, quand se rendre à la maternité ? À quoi ressemble réellement le bouchon muqueux, et à quoi sert-il exactement ? Toutes les réponses ci-dessous !

 

Qu’est-ce que c’est ?

Au moment de la fécondation, les spermatozoïdes traversent les trompes de Fallope et arrivent facilement dans l’utérus grâce à la glaire cervicale d’ovulation. Cette substance gélatineuse parfois jaune, parfois blanche et présente dans le col de l’utérus devient après l’ovulation une sorte de bouclier.

schéma du bouchon muqueux

En effet, elle s’épaissit et devient progressivement un « bouchon » pour empêcher les infections et les autres spermatozoïdes d’entrer dans l’utérus. Lorsque l’ovule n’est pas fécondé, cette glaire est naturellement éliminée par la vulve chaque mois au cours des menstruations. Chez la femme enceinte en revanche, cette protection n’est pas expulsée. Elle est à la fois coagulée, gélatineuse et épaisse pour que le fœtus soit bien protégé des germes et bactéries éventuellement présentes sur le vagin. Au cours des 9 mois de grossesse, cette substance gélatineuse s’épaissira afin de protéger au mieux le fœtus ainsi que les membranes des mouvements mécaniques. C’est le bouchon muqueux.

 

À quoi cela ressemble-t-il ?

On le décrit souvent comme les sécrétions nasales d’un gros rhume ou du blanc d’œuf vu leur apparence très similaire lorsqu’il est éliminé par la vulve. Il peut être blanc, jaune parfois même rosé avec des filaments de sang. Quant à sa consistance, il ressemble à des glaires cervicales épaisses chez certaines femmes, mais peut également être très solide chez d’autres.

image du bouchon muqueux

Photo de ce à quoi ressemble le bouchon muqueux à 36 semaines

Certaines remarquent également des expulsions progressives sous forme de fragments sur plusieurs jours alors que d’autres voient une substance gélatineuse en un seul morceau. Cela prouve que le bouchon muqueux se régénère. Il arrive même que certaines femmes enceintes ne remarquent rien, car il est souvent confondu à des pertes vaginales (leucorrhées) en fin de grossesse.

 

Quand et comment le perd-on ?

Chez la femme enceinte, le col de l’utérus doit rester souple. La perte du bouchon muqueux est ainsi la preuve qu’il travaille afin de faciliter le travail et l’expulsion du bébé au moment de l’accouchement lorsque la grossesse est à terme. Lorsqu’il tombe, cela signifie une dilatation du col jusqu’à 2 cm, si elle est de 10 cm pour que bébé puisse sortir. La femme enceinte peut ainsi espérer accoucher après cinq jours en moyenne.

Néanmoins, ce signe ne signifie pas systématiquement que bébé va naitre bientôt, car le col de l’utérus peut ne pas encore être dilaté. Certaines futures mamans peuvent effectivement déjà perdre leur bouchon muqueux dès leur 4e mois de grossesse sans autre signe de travail en parallèle (contractions, perte des eaux…).

Dans tous les cas, après ce signe durant une grossesse à terme ou non, mieux vaut toujours consulter son gynécologue. Il examinera ainsi le col de l’utérus pour confirmer si l’accouchement est imminent ou non.

 

Comment réagir lorsque vous perdez le bouchon muqueux ?

La plupart des futures mamans pensent que lorsque la grossesse est à terme (entre la 37e et la 41e semaine d’aménorrhée) et lorsque le bouchon muqueux tombe, il faut directement se rendre à l’hôpital. Cela est pourtant inutile lorsque ce signe n’est pas associé à d’autres manifestations extérieures qui nécessitent une consultation en urgence. Citons parmi elle la perte des eaux (perte de liquide amniotique) et les contractions utérines (similaires aux douleurs des règles, mais de plus en plus douloureuses et de moins en moins espacées) avec ou sans saignements. Dans ce cas, le travail a déjà commencé.

Lorsque la femme enceinte perd le bouchon muqueux sans autres signes associés et lorsque la grossesse n’est pas encore à terme, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Il lui suffit d’en parler à son gynécologue et non pas de se rendre directement à la maternité, car bébé n’est pas encore prêt à venir au monde. L’avis et l’examen du médecin éviteront en même temps un travail qui pourrait commencer trop tôt.