Zygote

À la suite d’une relation sexuelle non protégée entre un homme et une femme, il est possible que les gamètes mâles et l’ovule se rencontrent au niveau du tiers supérieur d’une trompe de Fallope. Si l’un des spermatozoïdes arrive à pénétrer la membrane de l’ovule, cette dernière est fécondée et donne naissance à une cellule appelée zygote.

Sommaire :

Définition
Formation
Différences entre zygote, embryon et fœtus
Développement de l’embryon
L’embryon devient un fœtus
Zygote et gamète
Synthèse

 


 

Le zygote, qu’est-ce que c’est ?

Par définition, le « zygote » désigne l’œuf fécondé, aussi appelé cellule-œuf, non encore divisé issu de la fécondation chez l’homme, chez les animaux ou chez les végétaux. Chez les êtres humains, le zygote se forme à la suite de la pénétration de la tête d’un spermatozoïde à l’intérieur de l’ovule. Résultant d’une division cellulaire particulière appelée méiose, les gamètes mâles et femelles sont chacun porteur de 23 chromosomes. Lors de la fécondation, la fusion des noyaux de ces gamètes permet à l’œuf nouvellement formé de disposer de 46 chromosomes, le nombre normal chez un être humain.

Comme l’œuf de poule, le zygote contient une réserve nutritive appelée vitellus qui lui sera utile lors du développement embryonnaire. On distingue plusieurs types de zygote en fonction des espèces :

  • Centrolécithe chez les insectes, les araignées et les crustacés ;
  • Hétérolécithechez les amphibiens ;
  • Oligolécithechez les oursins et les étoiles de mer ;
  • Télolécithe chez les oiseaux, les céphalopodes, les reptiles et les poissons ;
  • Alécithechez les mammifères placentaires.

Le zygote est une cellule dite active en raison de l’intense activité chimique qui s’y déroule. En effet, au bout de quelques minutes, il se divise pour donner deux blastomères. Dans le cas des vrais jumeaux, ces derniers se séparent pour former deux individus.

 

Comment se forme le zygote ?

Le zygote est issu de l’union d’un spermatozoïde et d’un ovule au moment de la fécondation qui a normalement lieu au niveau de l’ampoule de la trompe de Fallope. Il est constitué d’une seule cellule, car il n’a pas encore subi de division. Ainsi, le zygote est la première cellule du bébé à naître.

Les gamètes mâles et femelles qui le forment sont chacun pourvus de la moitié du patrimoine génétique des cellules normales en raison de la méiose. En revanche, la cellule-œuf issue de leur fusion est dotée de 46 chromosomes (23 venant du père et 23 autres de la mère).

formation du zygote

Schéma de la formation du Zygote – Crédits Quo-Fata FERUNT sur Wikimedia Commons

Le zygote descend dans la cavité utérine pour poursuivre son développement. Le lendemain de la fécondation, il commence sa division cellulaire, mais continue de porter le nom de zygote jusqu’à la huitième semaine de grossesse. L’embryon augmente en taille et ses cellules se multiplient.

 

Zygote, embryon et fœtus : les différences


Le développement de l’embryon

Le développement embryonnaire commence au premier jour, et ce, jusqu’à la huitième semaine de grossesse. Au cours de cette phase, l’embryon multiplie ses cellules et augmente en taille. D’importants changements ont également lieu au niveau des cellules.

La morphocinèse ou morphocinétique désigne le rythme de division cellulaire se traduisant par une augmentation du nombre de cellules. Chaque embryon est unique et peut se diviser à un rythme plus ou moins rapide. Cependant, il existe des caractéristiques permettant de déterminer la qualité de chacun.

Par ailleurs, au cours de son développement initial, l’embryon peut être appelé par différents noms tels que blastocyste ou morula, et ce, en fonction de sa forme ou de sa période d’apparition.

  • Jour 2 et jour 3

La première division mitotique du zygote donne un embryon formé de 2 cellules. Ces dernières se divisent ensuite suivant un rythme précis. Ainsi, au 2e jour, l’embryon compte 4 cellules symétriques de même taille. Au 3e jour, l’embryon est considéré comme de bonne qualité s’il est formé de 8 cellules possédant chacune un noyau à l’intérieur. Notons que les premières phases du développement de l’embryon se déroulent à l’intérieur de la trompe de Fallope et au cours du trajet qui le mène vers la cavité utérine.

  • Stade de morula

Au 4ejour de son développement, l’embryon peut atteindre le stade de morula. Il doit cette appellation à sa ressemblance avec une mûre. À ce stade, l’embryon est formé d’un nombre élevé de cellules qu’il est pratiquement impossible de les compter. Le stade de morula dure environ 24 heures.

  • Blastocyste

Au 6e jour de son développement, l’embryon présente une forme bien déterminée. C’est à cette étape que la différenciation cellulaire débute. L’embryon est alors appelé blastocyste et comprend deux cellules bien distinctes :

  • Le trophoblaste ou trophectoderme qui va se développer pour former le placenta ;
  • La masse cellulaire interne, dont les cellules vont se développer pour former le fœtus et toutes les parties du corps du bébé à naître.

Le blastocèle, partie interne du blastocyste, possède la particularité d’être remplie de liquide.

Au 7e jour de son développement, le blastocyste arrive dans l’utérus et commence son implantation. La nidation se passe au niveau de la couche interne de l’utérus appelée endomètre. À ce stade, le blastocyste sort de sa membrane protectrice dénommée zone pellucide et adhère à l’endomètre. Au quatorzième jour après la fécondation, l’embryon envahit complètement l’endomètre, ce qui marque la fin de la nidation.

À partir de ce moment, l’embryon se développe rapidement et passe d’une forme arrondie à un aspect allongé. La forme du futur bébé se précise bien qu’il n’est pas encore possible de distinguer les différentes parties de son corps.

La nidation est une étape importante de la grossesse dans la mesure où de nombreux embryons n’arrivent pas à ce stade.

Petit à petit, l’embryon devient un fœtus…

À la fin de la 8e semaine de grossesse, la période embryonnaire arrive à son terme et laisse place à la période fœtale qui est la plus longue. Au cours du premier mois du développement fœtal, le fœtus paraît difforme avec une tête plus volumineuse que le reste du corps. Au fur et à mesure de l’avancement de la grossesse, le corps prend du volume jusqu’à atteindre sa forme définitive.

Le fœtus est caractérisé par une spécialisation des cellules. Divers tissus cellulaires se forment et se développent pour donner vie aux organes du bébé, dont le cerveau, les reins et le foie. Ces derniers commencent à fonctionner dès leur formation. Le futur bébé est appelé fœtus jusqu’à l’accouchement qui se situe entre la 38e et la 40e semaine de grossesse.

Les différences entre zygote et gamète

Le gamète mâle est appelé « spermatozoïde » et le gamète femelle est désigné sous l’appellation « ovule ». Les deux sont dits haploïdes, car ils sont dotés de la moitié du matériel génétique d’une cellule normale. Lors de leur union matérialisée par la fécondation, ils donnent naissance à un zygote diploïde. Ce dernier est similaire à l’ovule aussi bien par sa taille que par son contenu intra-cellulaire. C’est pour cette raison que le bébé hérite des mitochondries de sa mère et non de son père.

 

 

En résumé

zygoteAu tout début de la fécondation qui a lieu au niveau de la trompe de Fallope, le futur bébé commence par être un zygote. Ses cellules se multiplient par mitoses et il devient un embryon. Ce dernier migre vers l’utérus et commence sa nidification à la fin de la première semaine de grossesse. L’embryon continue de multiplier ses cellules qui se séparent en deux groupes bien distincts :

  • La masse cellulaire interne (MCI) qui va constituer le fœtus ;
  • Les cellules qui entourent la MCI qui vont former les annexes embryonnaires, dont le placenta qui assure les échanges (nutritifs et relationnels) entre la mère et l’enfant, et l’amnios, aussi appelé poche des eaux qui assure un rôle protecteur.

La période embryonnaire est marquée par la formation des organes appelée organogenèse. Au terme de la 8e semaine de grossesse, tous les organes du futur bébé sont formés et l’embryon devient un fœtus. La période fœtale est marquée par la maturation des organes et la croissance du fœtus qui acquiert peu à peu sa forme définitive.

L’enfant nait après 40 semaines de développement embryonnaire et fœtal dans le ventre de sa mère. La naissance est immédiatement suivie de la délivrance qui se traduit par le rejet des annexes embryonnaires.