Les étapes pour arrêter l’allaitement maternel

Arrêter l’allaitement maternel induit deux grandes étapes de votre vie de maman : le sevrage (le passage au biberon), et la diversification alimentaire (le passage aux aliments solides). Deux passages naturels et obligés que vous devez bien aborder dans la mesure où cela aura des impacts physiques sur vous, et psychologiques sur votre bébé.

Sevrage et diversification alimentaire

Le sevrage désigne généralement le fait d’arrêter l’allaitement maternel exclusif pour passer à un biberon contenant votre lait maternel ou du lait artificiel (pour un allaitement mixte). La diversification alimentaire consiste en revanche à introduire progressivement des aliments solides chez votre bébé, à partir de 6 mois. Dans le deuxième cas, votre petit est déjà à un âge relativement avancé où le sevrage devient une étape obligée pour sa bonne croissance.

Dans tous les cas, l’arrêt de l’allaitement maternel, que vous l’ayez choisi ou pas, engendrera des conséquences dans votre vie et celle de votre bébé. Il s’agit d’une séparation à laquelle vous, autant que votre bébé, devrez faire face pour abandonner petit à petit une relation fusionnelle, intime et privilégiée qu’est l’allaitement au sein. Il est donc nécessaire de se préparer, en sachant qu’il n’y a pas de moment naturellement ou scientifiquement idéal pour le sevrage.

Aussi, chaque cas est unique puisque vous seule connaissez les besoins, le rythme, l’évolution de votre petit et bien d’autres facteurs qui vous lient. Que vous soyez contrainte de sevrer ou que vous choisissiez de le faire, agissez donc de manière progressive tout en restant très intime avec votre bout de chou (câlins, bisous, mots doux…).

> COMMENT SEVRER EFFICACEMENT L’ALLAITEMENT MATERNEL ?

> LES ÉTAPES DE LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE

 

stopper l'allaitement maternel

 

Mieux se préparer avant de décider

Plus de 50% des mères en France décident d’allaiter leurs enfants, mais 80% d’entre elles arrêtent plus tôt qu’elles l’auraient voulu. Si l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) encourage l’allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois du bébé, tout ne se passe pas toujours comme vous le voulez. Que ce soit en raison de votre état de santé (maladie, mastite ou infection du sein, crevasses douloureuses sur le mamelon…), de celle de votre bébé, ou encore pour des raisons professionnelles (reprise du travail), le sevrage de l’allaitement se planifie sur plusieurs jours, semaines, voire sur plusieurs mois.

Sachez d’abord que quand vous allaitez votre bébé, il puise en vous tout ce dont il a besoin physiquement et psychologiquement. Votre lait, vos caresses, votre regard, vos mots ainsi que le peau à peau lui permettent de se construire et de mieux appréhender les contacts extérieurs. Même vos petites absences construisent sa manière de vivre les séparations. C’est pour ces raisons que vous ne devez pas brusquer le sevrage. Plus vous prenez du temps pour bien préparer cette étape, plus vous pourrez instaurer progressivement de bonnes relations et une atmosphère de confiance suffisante, tout aussi riche émotionnellement que l’allaitement.

Vous aussi de votre côté ressentez cette relation fusionnelle pendant la tétée : peau à peau, échange de regards, sensation de bonheur en comblant le besoin d’un être si cher… Le sevrage vous concerne donc également tout autant que votre enfant et même votre conjoint qui peut y participer en lui donnant le biberon.

Dans tous les cas, vous êtes la seule personne qui doit décider le moment pour d’arrêter d’allaiter au sein. Ne succombez pas aux pressions de votre entourage puisque vous seule connaissez parfaitement les besoins et le caractère de votre bout de chou. Vous pouvez aussi vous faire aider par un thérapeute ou un pédiatre si besoin. Sachez par exemple que rien ne vous oblige à sevrer si vous reprenez votre travail : allaitez au sein avant de partir, tirez votre lait et conservez-le, puis allaitez de nouveau quand vous rentrez le soir.

> LES ASTUCES PRATIQUES POUR LE SEVRAGE

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *