La diversification alimentaire chez le bébé

Être parent, c’est avoir un bébé et s’en occuper quotidiennement, mais mais également s’impliquer dans une démarche informationnelle afin d’assurer la santé et bonne croissance du petit bout de chou. Au fil des mois, les parents s’inquiètent à propos de l’évolution de l’alimentation ou des aliments privilégier. Une seule question en tête : comment assurer  une croissance idéale pour bébé et faire en sorte qu’il ne souffre d’aucune carence alimentaire ?

Avant tout, il faut prendre conscience que la diversification alimentaire se déroule par étapes, commençant par la découverte d’aliments encore liquides entre 4 et 8 mois. Puis, la seconde étape se passe à partir du 9ème jusqu’au 12ème mois où les aliments seront progressivement solidifiés. Dans la troisième et dernière étape, à partir d’un an, bébé commence à pouvoir manger un peu de tout.

 

La découverte de nouveaux aliments entre le 4ème et le 8ème mois

Le lait

Même si certains parents donnent déjà progressivement certains aliments à bébé dès son 4e mois, l’allaitement, exclusif ou mixte, est toutefois conseillé pendant les six premiers mois après la naissance. Le lait est donc sa principale nourriture avant son 6e mois, également indispensable pour son hydratation. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de lui donner de l’eau sauf en cas de forte chaleur. Les jus de fruits ne sont pas non plus encore conseillés, car les apports en vitamines et en oligo-éléments du lait maternel ou du lait infantile sont suffisants pour le bon développement de bébé.

Les légumes

légumes pour bébé à partir de 4 moisEntre le 4ème et le 8ème mois, son système digestif n’est pas encore mature, encore fragile. C’est pourquoi mieux vaut ne lui donner qu’un aliment à la fois pour lui permettre d’en découvrir le goût et de s’adapter à sa texture.

Vous pouvez par exemple le faire découvrir les légumes à partir du 5ème mois. Il peut déjà manger des carottes, haricots verts, épinards, courgettes sans peau ni pépins, ou encore du blanc de poireau. Les légumes riches en fibres à l’exemple des salsifis et de l’artichaut ne sont pas encore conseillés à cet âge. Le bébé ne peut pas non plus encore manger de crudité, car tous les légumes doivent encore être bien cuits. Pour la préparation, il est conseillé au début de remplacer l’eau du biberon par le bouillon de légumes sans sel à raison de 210 ml de bouillon pour 7 mesures de lait.

Donnez-lui ensuite des légumes mixés sous forme de soupe épaisse à la cuillère. Vous pouvez ajouter de la pomme de terre pour donner à la soupe une texture plus solide ou mettre un peu de matière grasse dans la mixture. Il peut en manger à midi au biberon ou à la petite cuillère. Le soir, il peut également manger un biberon de légume avec 5 mesures de lait.

Les fruits

Bébé peut manger des fruits environ 15 jours après l’introduction des légumes (pour une question de digestion). Tout comme ces derniers, ils doivent aussi être cuits, mais sans sucres ajoutés. Au début, il est conseillé de lui donner de la poire, de la pomme, de la pêche ou de la banane, qui elle, peut être consommée crue.

Mais quel que soit le fruit que vous choisissez, assurez-vous qu’ils soient toujours bien mûrs pour préparer une compote. Puis vers 8 mois, vous pouvez essayer de lui donner de nouvelles textures comme de la pomme râpée. Il peut en manger à midi, après le biberon, mais aussi après la tétée de l’après-midi. Le mieux est de ne lui donner qu’un seul fruit par jour au début pour qu’il s’habitue petit à petit au goût.

La viande, le poisson et les œufs

Le bébé a besoin de ces aliments riches en protéine pour le bon développement de son organisme à l’exemple de la viande et du poisson. Ces aliments peuvent déjà apparaître dès le 5ème mois de bébé. Quant aux œufs, il est conseillé de ne lui en donner qu’à partir du 7ème mois.

Pensez à varier les viandes que vous décidez de lui donner, mais évitez les charcuteries et les abats. Donnez-lui des variétés de poissons, aussi bien des produits frais que des surgelés, mais évitez les poissons panés. Une cuillerée à café de viande ou de poisson suffit pour chaque repas, mixée avec les légumes. Vous pouvez également utiliser de la matière grasse telle que le beurre, l’huile de colza, l’huile de tournesol ou de l’huile d’olive, mais en petite quantité. Variez ensuite son menu en lui donnant une soupe de légume avec ¼ d’œuf dur mixé par exemple.

L’alimentation du bébé entre le 9ème et le 12ème mois

Les produits laitiers

bidon lait alimentation bébéUn bébé doit toujours boire du lait à raison de 500 ml par jour. Il boit généralement du lait 2ème âge, mais vous pouvez aussi lui donner du yaourt ou du fromage blanc spécial bébé, vendu dans le commerce. À l’instar du lait, ces produits apportent des vitamines, du fer et des acides gras indispensables pour son développement. Préférez les laitages entiers, mais vous pouvez toutefois lui donner du fromage fondu.

Les autres aliments

Vous l’aurez compris, le petit bout de chou peut manger tous les jours des fruits et légumes sous forme de soupe ou de compote. Vous pouvez lui en donner sous forme de petit pot et même en petits morceaux pour varier la texture. Pour mieux diversifier son alimentation, ajoutez de la viande ou du poisson dans la soupe de légume pour son repas. Il peut manger 20 g de viande, 4 cuillerées à café de poisson mixé ou ½ œuf dur par jour.

En même temps, veillez toujours à varier son alimentation en lui donnant des féculents. Vous avez le choix entre les céréales 2ème âge, la pomme de terre, les petites pâtes, le tapioca, les vermicelles… Ne vous inquiétez pas, bébé va pouvoir utiliser ses premières dents pour croquer les petits morceaux.

A cet âge, les produits sucrés tels que le chocolat et le miel sont autorisés, mais doivent être limités. Les fritures et les sodas quant à eux sont à éviter au maximum.

L’alimentation de l’enfant à partir d’un an

Le lait, encore et toujours

Le lait est encore très présent dans l’alimentation de bébé jusqu’à ses 3 ans. Il prendra désormais du lait de croissance et non plus du lait de 2ème âge. Il faut lui en donner à raison de 500 ml par jour. Privilégiez également les laitages entiers aux produits allégés ainsi que les produits laitiers spécialement conçus pour les bébés, dont le yaourt et le fromage blanc.

Les autres aliments

L’enfant peut désormais manger toutes les variétés de fruits et légumes qu’il souhaite, même crus. Il peut également commencer à manger des légumes secs tels que les haricots blancs et les lentilles, mais sous forme de purée. Il peut également manger davantage de viande, de poisson et d’œufs à raison de 30 g par jour.

En revanche, il faudra limiter les produits sucrés comme le miel et le chocolat et utiliser le sel avec modération.

Les boissons

À partir d’un an, votre enfant continue de découvrir de nouveaux goûts grâce à la diversification alimentaire, d’où le besoin de nouveaux apports notamment en eau. Vous pouvez lui donner de l’eau du robinet en vous assurant toutefois auprès de la mairie qu’elle est adaptée aux jeunes enfants. Sinon, il peut boire de l’eau de source ou de l’eau minérale. Enfin, il est recommandé de ne pas lui donner de sodas puisqu’il risque de s’y habituer et de refuser de boire de l’eau par la suite.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *