Quel régime pour l’allaitement de bébé

Une alimentation équilibrée et une vie saine devrait suffire à donner à votre enfant la meilleure alimentation qui soit : le lait maternel. In utero, le bébé s’habitue déjà aux aliments ingérés par sa mère, et même ceux avec un goût prononcé. Il n’y a donc aucune raison d’arrêter de consommer ces aliments, tels que l’ail, le poireau, l’asperge, le chou, les épices ou l’oignon, sous prétexte qu’on allaite. Bébé connaît déjà ces mets, et apprécie ces parfums forts.

Adopter un régime varié

Les mères végétariennes n’ont pas de problème pour allaiter, à condition qu’elles consomment des produits laitiers ou des œufs. Les mères végétaliennes, qui ne mangent pas ces aliments, doivent s’assurer un complément en vitamine B12. Sauf allergie, la mère allaitante n’a donc pas à écarter certains produits de son alimentation, et doit tout simplement adopter un régime varié, équilibré, sans abus, et avec des produits les plus naturels possible, pour offrir ce qu’il y a de mieux à son enfant et à elle-même. Un régime amaigrissant peut être envisagé seulement deux mois après l’accouchement, le temps nécessaire à l’organisme de se remettre, et à condition de ne pas perdre plus de deux kilos par mois. Écouter son appétit et sa soif sont les seules règles à suivre. Ce qui est également vrai lorsque l’on n’allaite pas !

régime pour allaitement

Éviter l’alcool

Le tabac entraîne un sevrage plus rapide du bébé, ainsi qu’une production de lait amoindrie. Si vous n’arrivez pas à arrêter, essayez de diminuer votre consommation, et de fumer juste après la tétée, et sans la présence de votre bébé. L’alcool, consommé occasionnellement et en faibles doses, est compatible avec l’allaitement. Mais attention car à haute doses, il peut empêcher le bébé de prendre suffisamment de poids. La caféine peut également être consommée, à condition de prendre en compte tous les types de caféine (dans le café, mais aussi le thé ou le cola) et de rester en dessous de cinq tasses par jour. La caféine freine en effet l’absorption du fer, le lait maternel en contiendra donc moins passé cette dose.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *