L’érythème fessier chez le bébé

Les bébés ont une peau encore très fragile alors que celle de leurs fesses doit être bien protégée, enfermée et calfeutrée avec les couches. À force d’en porter, une partie de leur peau sera rouge et enflammée souvent sur les parties génitales, sur les plis des cuisses et les fesses. C’est ce que l’on appelle l’érythème fessier.

 

Qu’est-ce l’érythème fessier ?

L’érythème fessier du nourrisson est une partie de peau enflammée qui correspond aux zones recouvertes par les couches généralement dues au contact prolongé avec l’urine et les selles. En effet, que les couches soient qu’elles soient jetables ou réutilisables, celles-ci créent un environnement à la fois humide et chaud à cause de leurs contenus (urine et/ou selles).

À cause de leur contact permanent avec la peau, cela crée une irritation très souvent sur les plis des cuisses et les fesses ainsi que sur les parties génitales, facilitant l’infection. Il arrive que cela évolue en infection bactérienne ou fongique. C’est donc un phénomène très fréquent chez les bébés aussi bien il y a 30 ans que jusqu’à aujourd’hui, même si cela a nettement diminué avec le temps.

 

photo d'un érythème fessier

Peau enflammée suite à un érythème fessier.

 

À quoi est-il dû exactement ?

Le principal facteur de l’érythème fessier est l’humidité, principalement due au fait que les nourrissons urinent très souvent et que leurs selles sont molles. Il est vrai que les changes et les couches modernes protègent mieux de l’humidité la peau fragile d’un bébé et sont très absorbantes. Néanmoins, une couche sale laissée trop longtemps sur la peau développe l’inflammation.

Autres causes de l’érythème fessier : la friction et le frottement. Le contact peau sur peau dans les replis cutanés recouverts par une couche ainsi que les couches trop serrées qui frottent contre la peau peuvent aussi causer une irritation.

Le contact avec des substances chimiques irritantes comme certaines lotions pour bébés, lingettes, savons, parfums, détergents, assouplisseurs… ne devraient pas être employées puisqu’elles peuvent être très irritantes pour la peau. C’est également le cas des substances chimiques présentes dans l’élastique des couches surtout lors d’un changement de la marque de couches.

Il ne faudra pas non plus négliger les affections cutanées préexistantes ou encore l’emploi d’antibiotiques. En effet, l’eczéma et une dermatite atopique ont souvent une prédisposition à un érythème fessier. Il en est de même pour l’utilisation d’antibiotiques qui peut déranger l’équilibre normal des bonnes bactéries. Ils peuvent provoquer la diarrhée (un des effets secondaires de ces médicaments), puis un érythème fessier.

 

Quels sont les symptômes de l’infection ?

Cette infection cutanée se manifeste généralement dans la zone recouverte par la couche, notamment les fesses, le haut des cuisses et les parties génitales. Elle se présente habituellement sous la forme d’une rougeur cutanée accompagnée de petits boutons et de plaques luisantes. En même temps, la peau touchée peut être chaude au toucher.

Les zones rouges « satellites » situées au-delà de la principale zone d’éruption cutanée peuvent également être des signes d’infection. Il en est de même pour les cloques, des régions rouges et très enflées ou du pus. Dans tous les cas, il n’est pas rare que le nourrisson se plaigne, devienne irritable ou pleure au moment de lui changer sa couche, surtout lorsque la peau sous la couche est touchée ou nettoyée.

 

Traitement : comment réagir dans ce cas ?

réflexe d'appel du médecin

Symptômes aggravés ou fièvre : je contacte mon médecin.

En général, un petit érythème fessier disparaît après quelques jours de traitement approprié notamment après l’application d’une crème ou d’un onguent barrière. Les plus efficaces sont ceux qui contiennent de la gelée de pétrole et de l’oxyde de zinc. Tous deux agissent comme absorbant pour l’humidité et comme barrière physique entre les irritants et la peau.

Si l’infection cutanée persiste, ou si le bébé présente une aggravation de ses symptômes ou de la fièvre, il faudra consulter au plus tôt un médecin.

 

 

 

 

Comment éviter l’érythème fessier ?

Afin que les fesses de bébé restent propres et le plus souvent sèches, il est conseillé de changer ses couches au moins cinq fois par jour. Il faudra éviter de trop les serrer pour que l’air puisse circuler. Pour éviter au maximum l’infection cutanée, il existe des couches en coton vendues en pharmacie ou encore des couches lavables, moins irritantes.

Dans cette même optique, il est conseillé de laisser le plus souvent possible les fesses de bébé à l’air et de ne pas oublier de glisser une alèse sous l’enfant. Ensuite, au moment de laver ses fesses, il est recommandé d’utiliser du savon de Marseille et de l’eau sans frotter même pour le sécher. Il faudra le faire en tamponnant la peau. Pour mieux la protéger, il existe une pommade protectrice ou de l’éosine en unidose à appliquer notamment pour la nuit.

Enfin, pour prévenir tout risque de complication, il faudra toujours rester prudent surtout si l’érythème fessier ne disparaît pas rapidement, en général après deux ou trois jours. Il en est de même si elle s’est étendue, car cela peut être une mycose ou une surinfection. Dans ce cas, mieux vaut rapidement se rendre chez son médecin, qui prescrira généralement un traitement antibiotique.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *