La maladie de Leiner Moussous

Fragile, la peau du nourrisson est exposée à différents problèmes dermatologiques, dont la maladie de Leiner Moussous. Cela ne vous dit rien ? Il s’agit d’une maladie cutanée qui apparait sur les plis des fesses sous forme d’érythème. Elle se soigne cependant très bien et guérit généralement avant le 7e mois de l’enfant.

 

Qu’est-ce que la maladie de Leiner Moussous ?

Cette maladie cutanée, également appelée dermatite séborrhéique infantile ou érythrodermie desquamative de Leiner Moussous, est encore peu fréquente et a été découverte par Leiner et Moussous en 1908. Ces deux scientifiques ont réalisé leur recherche séparément, mais aussi incroyable que cela puisse paraitre, ont trouvé le même résultat, en même temps. Si Leiner a travaillé à Vienne, Moussous a mené ses recherches à Bordeaux sur des nourrissons âgés de 2 à 4 mois.

Résultat : on constate que cette affection de la peau apparaît généralement au niveau des plis des fesses sous l’apparence d’érythème. En s’aggravant, elle atteint le sexe, l’abdomen et le cuir chevelu et peut même s’étendre sur tout le corps du bébé. Dans la majorité des cas, il est difficile de définir les origines de cette pathologie cutanée bénigne. Cependant, on suspecte parfois les mycoses et les problèmes du système immunitaire. En ce qui concerne le traitement, elle se soigne avec une pommade destinée à calmer les symptômes ainsi qu’une hygiène stricte.

 

Comment se manifeste-t-elle ?

Elle commence généralement par l’apparition de dermatose séborrhéique avec des rougeurs sur les plis des fesses et sur le sexe de l’enfant. Le cuir chevelu rougit lui aussi et une couche de croûtes grasses de couleur jaunâtre ou brunâtre apparait. Ces squames épaisses sont également appelées croûtes de lait. Contrairement aux habitudes, celles-ci s’étendent très facilement sur tout le reste du corps et atteignent l’arrière de l’oreille et même les aisselles. Malgré l’apparence de ces lésions, elles n’entrainent ni fièvre ni démangeaison. Toutefois, chez certains enfants, l’éruption s’accompagne de selles fréquentes.

Dans tous les cas, notons que beaucoup moins d’enfants sont atteints de ce type de maladie aujourd’hui grâce à l’amélioration des soins à la naissance.

 

Comment évolue-t-elle ?

C’est une maladie sans gravité qui disparait généralement au 6e mois. Selon les hypothèses, elle peut évoluer vers un psoriasis ou une atopie (signe que l’enfant peut développer plus tard des allergies). Elle peut également se confondre avec de l’eczéma. Il arrive également qu’il y ait surinfection, mais cela se produit dans de très rares cas.

Une fois guérie, la peau retrouve sa couleur et sa texture normale puisque les lésions ne laissent aucune cicatrice.

 

diffrence leiner moussous eczema

Différences entre l’eczéma et la maladie de Leiner Moussous

 

Comment traiter la maladie de Leiner-Moussous ?

Pour traiter l’enfant, il faut un soin strict. Ainsi, le médecin prescrit généralement l’usage quotidien d’antiseptiques pour éviter l’infection des lésions. D’autres traitements et soins peuvent également être conseillés :

  • De la vaseline pour traiter les croûtes de lait ou les squames du cuir chevelu ;
  • Un traitement antifongique (usage externe) ou un corticoïde afin d’éviter les champignons.

Parfois, le médecin recommande une analyse des selles pour détecter la présence ou non de champignon. Si le résultat est positif, il prescrit un traitement antifongique oral pour soigner l’appareil digestif.

Concrètement, pour le bain, il prescrit généralement 1g de permanganate de potassium pour 10 litres d’eau. Pendant cette toilette de 10 à 15 minutes, la solution ne doit pas toucher le visage de l’enfant. Après le bain, il faut privilégier certains produits comme la Bétadine Schub, le Lactacyd liquide ou le Septivon pour le savonnage.

Après chaque bain, il faut appliquer de la solution à l’éosine aqueuse à 2% sur les lésions à l’aide de coton. Le médecin pourra également conseiller les produits suivants :

  • Sulfate de cuivre : 0,05 g ;
  • Vaseline : 15 g ;
  • Oxyde de zinc : 2,5 g ;
  • Sulfate de zinc : 2,5g.

Pour le visage, deux applications par jour d’huile d’amande douce suffisent pour faire disparaître les squames. Pour les plis comme les oreilles, les plis du cou, les plis inguinaux ou les aisselles, le médecin prescrit potentiellement un traitement à l’éosine aqueuse à 2%.

 

Les mesures d’hygiène à adopter

Pour que la guérison soit rapide, les parents doivent veiller attentivement à l’hygiène de l’enfant et appliquer quelques recommandations :

  • Éviter les vêtements ou les couches en laine ou en tissus synthétiques ;
  • Changer régulièrement la couche de bébé pour préserver sa peau des urines qui risquent de la macérer ;
  • Utiliser du savon neutre (type Marseille) pour laver les couches. Éviter les lessives et bien rincer ;
  • Privilégier le coton pour les vêtements et les langes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *