Le syndrome pieds-mains-bouche chez l’enfant et son traitement

En jouant ou en étant en contact avec d’autres enfants, un bébé peut attraper toutes sortes de maladies. La plupart sont bénignes comme c’est le cas du syndrome pieds-mains-bouche, également connu sous l’abbréviation syndrome PMB.

 

Qu’est-ce que le syndrome pieds-mains-bouche ?

Le syndrome pieds-mains-bouche est une infection virale qui touche principalement les jeunes enfants. Très contagieux, il est provoqué par des virus de type entérovirus, des virus dits « nus » éliminés dans les selles ou encore le Coxsackie A 16, tous les deux souvent plus actifs en été et en automne. C’est d’ailleurs ce qui explique pourquoi cette maladie apparaît souvent par une épidémie durant ces saisons.

Le syndrome pieds-mains-bouche touche généralement les enfants de 6 mois à 4 ans même si le virus est très répandu. Il se propage principalement au contact des mains, des objets ou aliments infectés par les selles, les sécrétions ou la salive de l’enfant.

La période d’incubation (le temps qu’il faut pour que les symptômes se développent) dure 3 à 5 jours. La maladie reste contagieuse jusqu’à ce que les vésicules disparaissent c’est-à-dire entre 4 et 7 jours. Toutefois, le virus peut rester pendant plusieurs semaines, entre 8 et 12 semaines, dans les selles de l’enfant. Les lésions dans la bouche persisteront donc au cours de cette période, ce qui ne sera pas le cas des vésicules sur les mains et les pieds. La période de contagion quant à elle s’étale tout au long de la maladie, c’est-à-dire 7 jours environ.

 

image du syndrome PMB

Exemple de vésicules sur la main lors du syndrome PMB.

 

Les symptômes

Le syndrome pieds-mains-bouche se reconnaît par l’apparition de petits boutons rouges au niveau de la paume des mains, de la plante des pieds et dans ou autour de la bouche. Les boutons qui sont de petites vésicules peuvent également être localisés sur les jambes et les fesses. À la différence de la rougeole ou de la varicelle, l’éruption cutanée n’est pas généralisée. De plus, les boutons ne démangent pas et ne forment pas de croûte. Ils sont normalement indolores sauf quand ils sont dans la bouche. Les symptômes peuvent s’accompagner de vomissements, de diarrhée ou d’une légère fièvre.

Cette maladie est contagieuse et se transmet par voie respiratoire et digestive. Les endroits publics comme les crèches, les pataugeoires des piscines, ou encore les cantines sont propices à la propagation du virus. Il n’est pas rare que de petites épidémies du syndrome PMB se produisent en effet dans les petites écoles.

 

Le traitement à appliquer

Étant donné qu’il s’agit d’une maladie bénigne, son traitement est essentiellement symptomatique. Il faudra donc à tout prix éviter de percer les vésicules puisqu’elles disparaîtront au bout de 4 à 7 jours. Le traitement prescrit par le médecin vise surtout à soulager la douleur au niveau de la bouche et à réduire la fièvre avec de l’acétaminophène notamment ou encore du paracétamol. Si ce dernier ne suffit pas à réduire la douleur, les médecins peuvent prescrire de la codéine.

Chez les plus grands, on peut leur gargariser la bouche avec de l’eau salée (1/2 cuillère à café de sel dans 1 tasse d’eau tiède) afin de soulager les maux de gorge. En même temps, l’enfant malade doit être bien hydraté et doit continuer à s’alimenter s’il a de l’appétit. Dans le cas contrairement (à cause de grandes difficultés à avaler ou à cause de maux de gorge), on peut lui offrir du yaourt, des compotes ou de la crème glacée. Il faudra éviter les jus puisqu’ils sont acides et avivent la douleur.

 

Les précautions à prendre

lavage des mains préventifLe maintien d’une bonne hygiène dont le traditionnel lavage des mains est le meilleur moyen de limiter la propagation de la maladie. Les adultes doivent particulièrement faire attention lorsqu’ils viennent de changer les couches ou jeter les mouchoirs de leur bébé. Dans cette même optique, les surfaces et objets ayant été en contact avec un enfant malade doivent régulièrement être désinfectés.

 

 

Il est également conseillé de veiller à ce que l’enfant ne mange pas de plats ni trop chauds, ni trop épicés. Les jus et boissons acidulées sont également à proscrire. Et une fois que la fièvre a disparu, il ne sera plus nécessaire de garder l’enfant chez soi puisque ce syndrome n’est contagieux que pendant la durée la maladie.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *