Apprendre la propreté à bébé : de l’apprentissage du pot aux toilettes

Les parents sont souvent très pressés que leur petit bout grandisse et quitte enfin ses couches. C’est pourtant une étape très importante de sa vie qu’un enfant ne pourra pas faire d’un seul coup ou en une seule journée. Parce que l’acquisition de la propreté demande beaucoup de temps et d’efforts,  nous vous livrons les astuces qui vous permettront d’accompagner bébé.

 

Quel est le moment adéquat pour commencer l’apprentissage ?

En général, l’apprentissage de la propreté au tout-petit débute vers ses 2 ans et demi ou 3 ans. Il ne faut pas l’y obliger trop tôt, car cela peut entraîner des frustrations. Nous ne pouvons effectivement pas obliger un enfant à grandir rapidement sans tenir compte de son développement personnel (physique et psychologique). Le plus important est de l’encourager à être propre afin qu’il ait confiance en lui et en sa capacité à être autonome. Votre bébé a besoin de temps pour être enfin propre. Soyez donc patient et suivez bien son rythme !

Toutefois, il est largement préférable de finir l’apprentissage bien avant la rentrée en maternelle. L’été est également la saison idéale pour commencer à lui retirer sa couche et à l’initier à l’usage du pot. Durant cette saison, votre bout de chou peut bien s’aventurer partout les petites fesses nues sans couche pendant quelques heures sans aucun risque d’attraper froid ou un rhume.

 

Donner l’habitude du pot : les étapes à suivre

Premièrement, il faut créer une sorte d’habitude chez l’enfant pour que le fait de se mettre sur le petit pot devienne automatique. Choisissez des moments précis : avant ou après chaque repas, avant ou après chaque sieste par exemple. À vous de trouver le bon moment et le bon rythme en fonction des habitudes de la maison.

Deuxièmement, l’emplacement du pot doit être bien choisi et fixe pour créer des repères à votre enfant, par exemple dans la salle de bains ou dans la chambre où il a l’habitude d’être changé. C’est important, car de cette manière, l’habitude et l’automatisme seront facilement acquis.

Troisièmement, faire naître chez bébé la curiosité de devenir propre et de découvrir cette expérience est également une bonne motivation pour faire avancer l’apprentissage. Pour cela, expliquez-lui que faire ses besoins dans le pot n’a rien d’effrayant et qu’il pourra y aller à chaque fois qu’il en ressent l’envie. Montrez-lui également que vous avez confiance en lui. Ne stressez pas et surtout félicitez-le quand il a bien fait ses besoins proprement même si parfois il fait des rechutes.

Enfin, une fois votre bébé habitué au pot, il faut essayer de passer au stade suivant : l’utilisation des toilettes. Vous pouvez bien évidemment y adapter un réducteur WC pour le confort de votre petit ange. Cependant, il n’est pas nécessaire de se précipiter, car un passage trop brusque vers cette étape peut le désorienter : il risque d’avoir peur face à cette nouvelle expérience. Une fois de plus, vous devez intervenir pour le rassurer en lui expliquant qu’il n’a aucune raison d’avoir peur. Expliquez-lui également que s’y faire accompagner ne se fait pas, car on doit y être tout seul. Vous verrez, il s’y habituera petit à petit.

Pour un apprentissage réussi, choisissez également bien le pot de votre bébé en vous assurant qu’il soit robuste et bien confortable pour éviter qu’il tombe. Cela est indispensable pour éviter qu’il perde confiance en lui et ainsi retarder l’apprentissage de la propreté. Aussi, bébé aura plus de difficulté à apprendre à être propre la nuit, il apprendra également plus facilement à faire ses petits besoins seul par rapport aux selles. Bien évidemment, le succès de l’apprentissage ne sera pas immédiat. Armez-vous donc de beaucoup de patience !

Si votre enfant n’est pas encore propre après ses 4 ou 5 ans ou qu’il ne progresse pas dans l’apprentissage de la propreté, consultez votre médecin. De nombreuses raisons peuvent expliquer cette situation, entre autres un grand bouleversement dans sa vie ou encore un grand choc émotionnel. Dans ce cas, vous pouvez être orienté vers un pédopsychiatre.

 

Attention : les erreurs à ne pas commettre

Toutes les mamans souhaitent apprendre la propreté à leur enfant de la meilleure façon possible. Néanmoins, on peut toujours commettre de petites erreurs de parcours qui pourront nuire à l’apprentissage. Voici par exemple quelques gestes à éviter :

  • Commencer l’apprentissage au même moment qu’un changement majeur  (modification des horaires ou du rythme de vie, arrivée en maternelle) ;
  • Trop brusquer l’enfant : il faut être attentif à son rythme et le respecter par la suite ;
  • Le gronder sévèrement en cas de petites rechutes ;
  • Le féliciter à grands cris ou plus encore lui donner un cadeau à chaque fois qu’il a fait ses besoins dans le pot ;
  • Montrer un dégoût en voyant le contenu du pot.

 

 


2 commentaires

  1. guillaume
    24 août 2016

    Apprentissage !!! Déjà le mot fait peur… et si l’enfant était le seul décideur !
    En lisant l’article jusqu’au bout… pire que de l’apprentissage, j’appelle cela du dressage !

    Répondre
    • Sophie
      Devenir Grand 3 septembre 2016

      Bonjour Guillaume,

      L’article donne uniquement des pistes, basées sur des expériences vécues.
      Il s’agit juste d’orienter l’enfant pour l’aider à utiliser tous les outils qui l’entourent (ici le pot ou les toilettes). Je ne pense pas que le terme apprentissage dispose d’une connotation négative.
      Si vous avez d’autres méthodes ou conseils n’hésitez pas à nous les envoyer, nous serons ravies d’en discuter ou de les ajouter.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *