Faire des équipes simplement pour les jeux de vos enfants

Lorsqu’on a un groupe d’enfant, il est parfois difficile de faire des équipes avant de débuter un jeu. Cependant il existe plusieurs méthodes d’effectuer des équipes qui sont plus ludiques et moins désagréables pour les enfants. En effet, lorsque deux chefs d’équipe sont nommés et doivent choisir un à un leurs coéquipiers ce sont toujours les mêmes enfants qui sont choisis en dernier et ce n’est pas très agréable pour ceux-ci, qui se sentent dévalorisés et exclus. Afin d’éviter cette situation et de faire des équipes de façon plus spontanée, voici trois méthodes simples et originales.

 

La méthode pomme/poire

Une fois les enfants en cercle et immobiles, passez auprès de chacun chuchoter dans son oreille soit le mot « pomme » soit le mot « poire » (par exemple, d’autres termes peuvent être envisagés). On peut imaginer de repartir les pommes et les poires en prenant un enfant sur deux ou de façon plus complexe. Les enfants sont immobiles et silencieux, les deux équipes, les « pommes » et les « poires » sont donc faites sans protestations. Quand chacun aura eu son nom d’équipe, il suffira alors de rassembler les pommes d’un côté et les poires de l’autre pour former les équipes.

 

illustration de la méthode pomme poire

La méthode de sélection « pomme-poire ». Crédits photographiques vegetable.fr.

 

La méthode du tourniquet

Les équipes peuvent aussi se faire de façon dynamique, en prenant par surprise les enfants pour qu’ils n’aient pas le temps de réfléchir à un détournement des règles. Demandez aux enfants de courir individuellement en un grand cercle à une vitesse modérée, la consigne est claire : ils doivent suivre vos indications. Vous pouvez commencer par des demandes simples : rester immobile, tirer la langue, changer de sens, faire des pas chassés ou encore toucher quelque chose de couleur rouge.

C’est un jeu de rapidité, chacun doit effectuer les indications du maître du jeu le plus rapidement possible. Ses actions peuvent s’inscrire dans l’action de la course mais peuvent aussi faire stopper les enfants, qui doivent se remettre à courir en cercle à votre signal. Entre ces indications ludiques dont le but est de séparer les groupes habituels et de mixer au mieux les enfants, intercalez une action comme « mettez-vous par deux ». Les enfants ne vont pas réfléchir et vont se rapprocher de la personne la plus proche d’eux quelle qu’elle soit. Continuez avec des indications diverses, puis poursuivez en demandant de constituer des groupes de façon croissante : se mettre par 3, puis par 4 puis par 5 etc. Quand le nombre d’enfants souhaité par équipe est atteint, stoppez le jeu et annoncez que les groupes constitués dans l’urgence sont maintenant les équipes du prochain jeu.
Les équipes ne sont pas toujours équilibrées mais les enfants sont échauffés et prêt à en démordre lors de la prochaine activité.

Astuce : afin que les enfants ne changent pas d’équipe en fonction de leurs affinités, il est possible de leur attribuer un signe distinctif : numéro écrit sur la main, un trait de maquillage sur le visage, une gommette collée sur les vêtements ou un fanion.

 

La méthode du jeu des animaux

Lorsque les équipes ont été préalablement constituées de façon équilibrée par les organisateurs du jeu, il existe un moyen plus amusant pour réunir les membres des différents groupes qu’appeler leur nom un à un. On peut imaginer une sorte de jeu de reconnaissance qui permettra aux enfants d’une même équipe de se rencontrer. Pour cela, il faut d’abord attribuer un nom d’animal à chaque équipe.
Une fois les enfants disposés en cercle, immobile, silencieux et les yeux soigneusement fermés, passez auprès de chacun et chuchotez leur le nom d’animal de leur équipe. Tous doivent rester silencieux pour éviter la triche.
Une fois que chacun a pris connaissance de son nom d’animal, et au signal donné par l’organisateur, chaque enfant doit alors s’avancer en avant dans le cercle en faisant le cri de l’animal qui lui a été attribué tout en gardant les yeux fermés : l’enfant doit alors se diriger grâce aux sons similaires émis par ses équipiers. Ils se regroupent alors par type d’animal, puis seulement ont le droit d’ouvrir les yeux et de découvrir leur nouvelle équipe.
Attention cependant à ce qu’aucun enfant ne soit oublié lors de l’attribution des noms d’animaux et qu’il n’y ait aucune ambiguïté sur les cris des animaux qui pourrait engendrer une mauvaise formation d’équipe.
Exemple d’animaux au cri caractéristiques : vache, cochon, poule, mouton… Plus il y a d’enfants, plus c’est amusant, sans oublier que certain animaux peuvent être très drôle à imiter : tigre, cheval, abeille ou très dur : girafe, renard, ou même criquet ! Et oui, quel bruit ça fait finalement un renard ?

 

animaux-equipe

Le choix des bruits d’animaux est vaste ! Crédits image Judithlabaila.com.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *