Bébé éternue beaucoup

Dès sa naissance, votre bébé peut éternuer plusieurs fois par jour par simple réflexe naturel et pas nécessairement à cause d’un problème de santé. Toutefois, d’autres symptômes associés aux éternuements peuvent annoncer une infection virale ou une allergie. Vous n’avez donc qu’à surveiller scrupuleusement l’état de santé général de votre bout de chou lorsque cela arrive, surtout pendant ses premiers mois.

 

L’éternuement chez les touts petits

L’éternuement (également appelé sternutation) est un symptôme involontaire et imprévisible provoqué par une irritation momentanée de la muqueuse nasale. Ce réflexe est initié par le cerveau lorsque les poils du nez ou les cils lui rapportent que quelque chose gêne les parois du nez. Généralement banal, il se produit très fréquemment jusqu’à 12 fois par jour chez les nouveau-nés, dont le filtre naturel assuré par les poils à l’intérieur des narines n’est pas encore assez mature.

Commandés par le cerveau, les muscles intercostaux et le diaphragme (muscles expirateurs) expulsent violemment l’air par le nez (à plus de 100km/h) après une large inspiration contrôlée. Pendant ce temps, une grande quantité de mucus se forme dans la muqueuse nasale pour aider l’organisme à chasser le corps étranger qui gêne. Ici, l’intrus peut représenter un simple corps étranger, un agent irritant ou un microbe responsable d’une éventuelle infection.

Les éternuements peuvent alors se répéter plusieurs fois et/ou de manière rapprochée tant que l’invasion des parois du nez ne disparait pas. Un ou plusieurs mouchages/lavages de nez vigoureux peuvent même s’imposer pour estomper la crise. Les plus grands enfants et les adultes peuvent toutefois interrompre un éternuement s’ils arrivent à bloquer le diaphragme dès le début de l’inspiration.

Chez les bébés, ce système de défense naturel est bénéfique, mais le nez qui coule, la fatigue due aux inspirations/expirations répétitives et les picotements des yeux peuvent les irriter. Vous n’avez donc pas à intervenir, sauf si les éternuements intempestifs persistent.

 

nourrisson qui eternue

 

Qu’est-ce qui provoque la sternutation ?

Parmi les causes naturelles de l’éternuement, on peut citer la poussière, les produits poudreux comme la farine ou ceux qui sont composés par de fines particules. Il se peut également que le nez des touts petits soit envahi par des corps étrangers qui passent inaperçus. Dans ces cas, un ou plusieurs mouchages/lavages de nez suffisent généralement pour arrêter la crise.

Les pollens, virus et bactéries peuvent également provoquer des éternuements à répétition et dans ce cas, vous devez absolument consulter un médecin.

 

Que faire en cas d’éternuements intempestifs ?

Lorsque votre bébé éternue beaucoup, ne l’en empêchez pas puisque la crise peut être interrompue lorsque les causes sont naturelles. Si les mouchages ne sont plus efficaces et que les éternuements deviennent trop répétitifs (plus de 15 fois par jour), consultez un médecin. Votre enfant souffre peut-être d’une rhinite allergique due à des pollens, d’une rhinopharyngite ou d’un rhume, tous provoqués par un virus, ou encore d’une rhinite d’origine bactérienne.

La sternutation annonce souvent une allergie chez l’enfant lorsqu’elle apparait au printemps. Dans ce cas, le médecin peut notamment vous orienter vers un allergologue pour découvrir l’origine de l’allergie grâce à des tests et examens appropriés. Les symptômes d’allergie sont souvent traités par des médicaments antihistaminiques.

En somme, il vous appartient de juger si les éternuements de votre bébé représentent un mal nécessaire (cause naturelle) ou une menace pour sa santé. En cas de doute, on ne cessera de le répéter : l’avis d’un médecin est nécessaire pour vous rassurer et savoir ce qui vous attend.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *