Arrêter le hoquet chez bébé

Le hoquet est très fréquent chez les enfants, surtout chez les nourrissons. Mais il n’y a pas de quoi s’inquiéter puisque cela ne lui est pas du tout douloureux d’autant plus que c’est une sensation qu’il a déjà ressentie dans le ventre de sa maman. Quand ? Pourquoi ? Comment le faire l’arrêter ? Zoom sur le hoquet chez le fœtus et les astuces pour faire passer le hoquet cette fois-ci chez le nourrisson.

 

Oui, le fœtus a le hoquet !

Peu de gens le savent, mais le hoquet n’est pas une sensation inconnue chez bébé. En effet, il l’a déjà ressenti dans le ventre de sa mère, et ce, dès la vingtième semaine de grossesse. Les mamans ne s’en rendront compte que vers le 7e mois de grossesse avec de petites secousses régulières, comme des soubresauts rythmiques importants pendant plusieurs minutes.

Scientifiquement appelé myoclonie phrénoglottique, le hoquet chez le fœtus montre qu’il se développe normalement. Ce hoquet peut survenir plusieurs fois par jour pendant 4 à 5 minutes le plus souvent. Néanmoins, certains fœtus peuvent hoqueter pendant plusieurs heures, ce qui ne présage rien d’anormal.

 

À quoi est dû le hoquet du fœtus ?

echographie du hoquet chez le foestusPuisque bébé commence déjà à vouloir respirer dans le ventre de sa mère, il est possible qu’il ait avalé du liquide amniotique, un liquide naturellement sucré qui lui plaît en général beaucoup. Il arrive donc parfois qu’il en ait ingurgité trop vite et un peu trop, d’où les crises de hoquet.

Il arrive également que son diaphragme s’exerce pour son futur rôle qui est de réguler la respiration. Ces entraînements provoquent pourtant des contractions intermittentes et involontaires puisque cet organe est encore immature. Dans tous les cas, ce n’est pas un phénomène douloureux pour le fœtus : il montre qu’il va bien tout simplement.

 

Comment faire passer le hoquet du fœtus ?

Avec les soubresauts rythmiques provoqués par ce phénomène, parfois gênants pour les mamans, surtout s’ils durent plusieurs heures, certaines essayent de trouver le moyen de le faire passer. Jusqu’à ce jour, il n’existe encore aucune méthode infaillible, mais on peut toujours tenter quelques astuces qui peuvent s’avérer utiles comme :

  • > marcher un peu
  • > changer très souvent de position de façon à faire bouger bébé dans le ventre
  • > s’allonger et caresser le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre
  • > tapoter le ventre
  • > boire une boisson bien glacée
  • > augmenter le volume de la musique d’un coup

Autrement dit, il suffit de le surprendre ou de le stimuler pour peut-être stopper ce hoquet.

 

Et comment calmer le hoquet de bébé ?

Chez le nourrisson, le hoquet est également très fréquent jusqu’à ses 1 an après son biberon ou la tétée. Il peut survenir suite à des troubles gastriques, à l’irritation d’un nerf ou au stress. Le fait de manger trop vite, de manger un repas copieux, ou de boire une boisson gazeuse peut également entraîner le hoquet. Autrement dit, il apparaît lorsque le bébé est trop stimulé. Néanmoins, il sera non douloureux pour lui comme chez le fœtus et disparaît généralement tout seul.

S’il persiste (après une heure), il suffit de faire boire de l’eau de façon moins goulue au bébé ou de le bercer pour le calmer. On peut également le promener en lui tapotant dans le dos ou tenter de lui attirer l’attention sur des choses diverses pour le distraire.

Dans les cas extrêmes, il arrive que le hoquet persiste et revienne de façon quotidienne au point d’empêcher bébé de dormir la nuit. Il se peut également que les contractions soient accompagnées de vomissements ou de fièvre. Dans ce cas, il est impératif de se rendre chez son médecin puisqu’il peut s’agir d’une intoxication ou d’une irritation locale. Il arrive même qu’il s’agisse d’une tumeur bénigne ou maligne, mais ces complications sont rares.

Pour éviter le hoquet, il faudra éviter de faire manger bébé trop rapidement et de veiller à lui donner de plus petites quantités de nourriture. Il est également conseillé de lui faire son rot toutes les deux ou trois minutes après lui avoir donné le biberon.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *