Un bébé sous régime végétalien hospitalisé pour malnutrition

À moins de 2 ans seulement, un bébé italien a été initié par ses parents au régime végétalien, sans produits laitiers, œufs, poisson, viande ou miel. Une initiative qui paiera très cher finalement, car en plus d’avoir été conduit d’urgence à l’hôpital par ses grands-parents pour malnutrition, il a été retiré à ses parents sous la décision du tribunal.

 

Un risque réel pour les enfants en bas âge

Les dangers du régime végétalien, un régime qui exclut tous les aliments d’origine animale, ne sont plus à présenter : risque de carence en nutriments importants, fatigue extrême… Et pourtant, des parents végétaliens ont décidé de faire suivre cette diète à leur bébé d’à peine 14 mois. La semaine dernière pourtant, ses grands-parents l’ont emmené d’urgence à l’hôpital. Verdict des médecins : il est sérieusement en malnutrition et manque cruellement de calcium et de fer. Son état de santé s’est également davantage aggravé à cause d’une malformation cardiaque congénitale, ce qui a nécessité une intervention chirurgicale d’urgence.

Les résultats de plusieurs tests sanguins préalablement passés ont démontré que cet état de santé alarmant était dû à son mode d’alimentation. D’ailleurs, à 14 mois, le poids de ce bébé était légèrement au-dessus de celui d’un nouveau-né… Devant la situation, l’hôpital n’a pas manqué d’alerter la police, qui a rapidement ouvert une enquête. La justice n’est pas non plus restée de marbre, car elle n’a pas tardé à retirer sa garde à ses parents et pourra peut-être l’accorder à ses grands-parents.

 

Des cas isolés mais récurrents

Aussi incroyable que cela puisse paraître, cette affaire n’est pas une première en Italie. En 18 mois, 4 cas similaires ont été enregistrés, dont celui d’un nourrisson de 11 mois qui suivait un régime macrobiotique, proche du régime végétalien. Autre cas : une petite fille de 2 ans a été hospitalisée d’urgence à Gênes suite à une importante carence en vitamines.

Selon certaines études, les Italiens adoptent de plus en plus ce type de diète, et les végétaliens représentent aujourd’hui 2,8% de l’ensemble des habitants. Pourtant, Luca Bernado, le directeur du service de pédiatrie de l’hôpital où a été reçu le bébé de 14 mois est clair sur un point : « cela nous oblige à réfléchir sur les régimes alimentaires rares ».

 

Source (anglais) : http://metro.co.uk/2016/07/11/vegan-parents-forced-to-give-up-malnourished-child-5998996/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *