Gérer l’essoufflement pendant la grossesse

L’essoufflement fait partie des signes de grossesse les plus courants et touche 80 % des femmes enceintes. Cette réaction normale de votre organisme est due aux nombreux changements que vous subissez. Bien évidemment, elle peut être atténuée par des gestes simples jusqu’à ce qu’elle disparaisse peu de temps avant la naissance de bébé.

 

Pourquoi êtes-vous essoufflée durant votre grossesse ?

Vous vous sentez essoufflée après quelques mouvements et déplacements ? Ne vous inquiétez pas, cela est tout à fait normal lorsque vous êtes enceinte, et ce, dès le premier trimestre. En début de grossesse, votre corps commence effectivement à subir plusieurs changements, dont l’augmentation des besoins en oxygène et en nutriments ainsi que les bouleversements hormonaux.

Parmi les bouleversements les plus importants, on retiendra l’augmentation du volume de sang que votre cœur devra pomper davantage, provoquant ainsi de légers essoufflements. Cela peut également être dû à une petite anémie qui signale une carence en fer. Mais dans ce cas, une supplémentation en fer suffira pour vous soulager.

L’essoufflement peut aussi se manifester en fin de grossesse lorsque votre utérus comprime vos organes abdominaux et les pousse vers le haut. Ainsi, cela provoque une pression sur votre diaphragme et diminue l’espace de gonflement de vos poumons dans la cage thoracique. En général, votre respiration reviendra à la normale vers la 36ème semaine, au moment où bébé va descendre vers votre bassin. Enfin, n’oublions pas non plus la prise de poids qui ne fera qu’amplifier tous ces changements de votre organisme.

 

Comment y faire face ?

Vous savez maintenant que vous retrouverez toujours votre respiration normale lorsque votre bébé s’engage dans votre bassin et lorsque votre masse abdominale retrouve sa place normale. Aussi, vous ne serez plus sujette à des bouleversements hormonaux. Toutefois, pendant la grossesse, les essoufflements peuvent vous causer des angoisses et augmenter encore plus vos irrégularités pulmonaires. Afin d’y remédier, il vous suffit d’éviter les efforts importants et de garder votre dos bien droit.

Par ailleurs, évitez les zones fumeurs et adoptez une position semi-assise lorsque vous dormez la nuit, en utilisant davantage d’oreillers par exemple. Pour vous adapter facilement aux contraintes respiratoires, vous pouvez aussi faire des exercices doux à la piscine ou marcher quelques minutes.

Enfin, si les essoufflements commencent à devenir très gênants, cet exercice zen est très efficace : en position debout ou couchée avec les jambes pliées, prenez une grande inspiration en ramenant vos bras au-dessus de votre tête, puis expirez tout en relâchant vos bras le long de votre corps.

 

Existe-t-il des complications ?

Les essoufflements sont un phénomène normal durant la grossesse sauf lorsqu’ils s’accompagnent d’autres symptômes :

  • Douleurs au niveau du mollet ou de la poitrine ;
  • Gonflement des jambes et des doigts ;
  • Palpitations ou accélération du pouls ;
  • Pieds ou mains moites ;
  • Essoufflements durant le sommeil ou au repos.

Dans ces cas-là, consultez rapidement votre gynécologue ou sage-femme pour y remédier. Pensez également à lui signaler si vous avez déjà souffert de problèmes d’asthme ou respiratoires avant votre grossesse.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *