Jeu Pierre appelle Paul

  • Tranche d’âge : convient aux enfants de plus de 7 ans
  • Le jeu demande des capacités de mémoire et de coordination

 

 

photo durant le jeu pierre appelle paul à l'école

Session de jeu à l’école – Crédits photo sxc.hu.

Principe du jeu

Faites asseoir les enfants en tailleur et en cercle puis demandez à chacun de se donner un petit surnom amusant et de s’attribuer un geste distinctif : taper dans les mains deux fois, faire le symbole de la victoire, lever les deux bras, imiter la vague avec sa main droite etc

Le principe du jeu consiste à s’appeler un à un le plus rapidement possible sans faire d’erreur en utilisant un code simple : le premier enfant tape deux fois sur ses deux genoux en disant son surnom (cela symbolise le début de l’appel) et en faisant son signe distinctif par exemple « pierre, croise les bras », retape encore deux fois et dit « appelle » puis il doit citer le surnom de l’enfant qu’il veut appeler et faire le signe que cet enfant à instaurer comme le sien, puis retape deux fois sur ses genoux.

Par exemple : « Paul, met sa main droite sur son front ». L’appel est passé, l’enfant appeler doit alors se reconnaître et suivre la même procédure soit : réceptionner l’appel , ici ce serait : taper deux fois sur ses genoux, dire « paul », mettre sa main droite sur son front, dire « appelle » en tapant deux fois sur ses genoux puis citer un autre enfant et faire son signe et là, retaper deux fois sur ses genoux pour clore l’appel.

Les enfants appellent qui ils veulent, et l’appel est passé du moment que la procédure est correcte. En cas d’erreur, l’enfant qui s’est trompé (mauvais surnom ou mauvais signe) doit aller s’asseoir au milieu du cercle jusqu’à ce qu’un autre enfant vienne prendre sa place, ou pendant un certain nombre d’appel juste. Au milieu du cercle, il est alors exclu des communications et ne peut plus ni appeler ni être appeler jusqu’à ce qu’il rejoigne sa place et recommence alors à appeler.

Avec un peu d’entraînement les appels sont passés de plus en plus vite et les enfants sont concentrés, prêts à se reconnaître et à se remémorer les signes déjà vus.

Une variante du jeu consiste à réaliser la même procédure mais en supprimant les paroles, seuls les signes comptent, l’attention des enfants est alors soutenue et le jeu est presque silencieux.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *